Aux amis des mots : Que ces temps de confinement n’arrêtent pas votre écriture, au contraire, saisissez crayon, stylo, ordinateur, laissez-vous aller à rêver.


Toute personne qui souhaite profiter du temps confiné… peut écrire à partir des propositions ci-dessous.
Avec plaisir je lirai les textes qui me parviendront et y répondrai. Ainsi on écrit à distance, seul mais pas tout à fait

Les textes seront à envoyer à : daniele.tournie@free.fr

  1. « Dans ma rue il y a… » Allez-y, pas dans la rue ! dans votre souvenir, votre imagination. Dites-nous votre rue, le bout de la rue, ses odeurs et ses bruits…
    Si vous en avez envie appuyez-vous sur le poème de Paul Eluard en PJ
  • D’une fenêtre à l’autre : Vous êtes chez vous, installez-vous près d’une fenêtre.
    Dans le fond je ne sais pas ce qui est important, ce que l’on regarde ou ce que l’on voit ? Ce que l’on imagine…
    De votre fenêtre vous voyez sans doute d’autres fenêtres, une seule suffit… qui vous intrigue, vous fascine, par un détail, un volet fermé, un rideau qui tremble… Regardez la bien, faites des hypothèses… Qui habite là ?
    Fenêtre sur cour vous connaissez ? et le fantôme du chapelier de Simenon…
    Et puis pour lecture vous avez en PJ un extrait de R. Bozier

    Donc à partir de ce thème universel de la fenêtre écrivez un texte, un drame ou peut être un rien, un instant, une attente, et si pas de fenêtre en face vous avez le ciel fenêtre sur le monde. Donnez un titre à votre texte.
  • Jeu à partir d’un mot : Et pas n’importe lequel… CORONAVIRUS
    Donc torturez ce mot, tordez le, tachez d’en extraire des mots (par ex : corps, virus, vie, rue, ru, ruse, navire, or, hors …..et bien d’autres encore) et composez un texte utilisant un max de mots de votre liste associés à d’autres bien sûr.
    Faites-vous plaisir.
Nullam dolor ultricies id, mattis pulvinar dolor.